Impact du type de culture sur le ruissellement

Le type de culture présent sur le sol au moment d’un évènement pluvieux remarquable va avoir un effet radical sur la genèse des ruissellements.

Le tableau suivant synthétise les principaux éléments connus :

 

                Culture                             Taux de couverture du sol                                Risque d’érosion                  Remarques

                                                                                                                                                         Ruissellement

                                                             Hiver                                  Printemps

 

        cultures d’hiver blé,             Sol faiblement          Sol couvert                          Risque modéré               Importance des                     escourgeon,colza                couvert                                                                                         travaux                   préparation du semis

                               

                                                                                                                                                                                                                 Importance de la gestion

                                                                                                                                                                                                                  de la parcelle post récolte

    cultures de printemps                  Sol nu                       Sol faiblement                       Risque moyen                      Erosion facilitée au

     « non sarclées » :                                                                 couvert                                                                                             printemps par un

              lin, pois                                                                                                                                                                                   travail très fin du sol

                                                                                                                                                                   

     cultures de printemps                   Sol nu                         Sol faiblement                       Risque fort                   Sol très tassé avant

              « sarclées » :                                                                  couvert et inter                                                                    la récolte tardive

maïs fourrager, betteraves,                                                  rang large

       pommes de terre          

                                                                                                                                                                                                                                              

Choix de culture et risque d’érosion/ruissellement

 

Les cultures prédominantes sur le bassin versant de l’Austreberthe au moment ou survient un épisode pluviométrique remarquable vont avoir un effet aggravant sur les ruissellements. Les cultures de maïs, pomme de terre et betteraves sont les plus impactantes et en particulier les chantiers de récolte.

C’est pour œuvrer à la non aggravation des inondations par les activités agricoles que le SMBVAS a créé un volet agricole avec un animateur dédié.

 

Retournement des prairies

Entre 1973 et 2008, 40% des prairies ont disparu sur le territoire de l’Austreberthe, comme le montre l'exemple suivant sur le commune de Mesnil-Panneville (prairies en vert clair, cultures en jaune, zones urbaines en gris, forêts en vert foncé).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Evolution de l'occupation des sols entre 1973 et 2008

 

En 2008 le territoire comptait encore 5 000 ha de prairies (contre 8 600 en 1973) mais cette protection du sol tend à disparaître. Ces prairies sont parfois localisées sur des parcelles stratégiques et leur retournement peut s’avérer catastrophique : c’est le cas en limite rural/urbain, comme sur cet exemple sur la commune de Limésy.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 1999 : mise en charge derrière le mur du cimetière

En 2000 : le mur rompt et une vague d’eau boueuse traverse la route et se déverse vers un lotissement

En 2010 : la prairie est labourée et le risque est aggravé pour le cimetière et pour les maisons en aval.

 

C'est pourquoi le SMBVAS demande aux agriculteurs, avant chaque retournement des prairies de le contacter, afin de vérifier les conséquences de ce retournement et de prévoir des mesures compensatoires nécessaires.

 

 

L'agriculture

Syndicat Mixte du Bassin Versant de l'Austreberthe et du Saffimbec

213 Ancienne Route de Villers - 76 360 VILLERS-ECALLES

Tel. 02 32 94 00 74

secretariat@smbvas.fr

Retrouvez notre actualité ici :

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Instagram
  • YouTube Social  Icon