Les sols du pays de Caux dont fait partie l’Austreberthe se caractérisent par une prédominance de sols limoneux qui présentent un caractère battant prononcé.

Ils sont donc très ruisselants et très sensibles à l’érosion.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les sols battants

 

Les sols bruns faiblement lessivés issus des limons éoliens (lœss) sont très sensibles au phénomène de battance et au ravinement.

La battance se caractérise par une destruction des agrégats superficiels sous l'impact des gouttes de pluie.

Les éléments détachés se réorganisent en une croûte superficielle peu épaisse (< 2 mm) mais très compacte et très peu perméable.

Il en résulte une rugosité très limitée pour d'une hauteur de précipitations cumulées faible (50 à 80 mm d'après Boiffin), et une infiltrabilité très réduite (à partir de 1 mm/h).

En conséquence, l'aptitude au ruissellement de ces sols est très élevée, particulièrement lorsqu’ils sont laissés nus pendant l'hiver.

Cette fragilité est due à la composition granulométrique présentant un taux d'argile faible, de l'ordre de 10 à 15 % ne garantissant pas une cohésion suffisante entre les agrégats.

Présentant une aptitude naturelle au ruissellement, les limons battants sont également très peu résistants à l'érosion en nappe et à l'érosion concentrée.

Les limons battants représentent l’essentiel des formations superficielles du bassin versant de l’Austreberthe.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sensibilité des sols à l’érosion sur le bassin versant de l'Austreberthe

(Source : Cartographie régionale de l’aléa « érosion des sols » en région Haute Normandie, BRGM - INRA, 2000)

 

Zoom sur l'érosion

Syndicat Mixte du Bassin Versant de l'Austreberthe et du Saffimbec

213 Ancienne Route de Villers - 76 360 VILLERS-ECALLES

Tel. 02 32 94 00 74

secretariat@smbvas.fr

Retrouvez notre actualité ici :

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Instagram
  • YouTube Social  Icon