Communiquer et sensibiliser

Travailler sur la conscience du risque est un axe majeur du travail pour le SMBVAS. Après 10 ans sans inondations, la conscience du risque est proche de zéro. Alors que le syndicat a bénéficié d’une dynamique importante liée à la pression politique des années 90, 10 ans après il n’en reste plus rien.

En témoignent les résultats de l’enquête réalisée par le SMBVAS auprès de 200 entreprises de la vallée : 20% ne savent pas si elles sont inondables. Celles qui le sont ont eu des difficultés à nous fournir des informations précises pour les raisons suivantes :

   · minimisation de l’évènement,

   · changement du personnel dans l’entreprise

   · oubli des évènements

   · déni de l’inondation

   · impression que cela ne se reproduira plus.

 

Travailler sur la conscience et la culture du risque est l’axe majeur du 2ème PAPI de l'Austreberthe (2013-2018). Plusieurs publics cibles sont visés à travers différentes actions

  • Les élus

  • Les scolaires et étudiants

  • Les entreprises et aménageurs du territoire

  • Le grand public

Dans ce cadre, le SMBVAS a développé 3 types d'actions :

L'accompagnement

Il s'agit principalement d'accompagner les élus dans des démarches de prévention, de gestion de crise ou de sensibilisation de leurs administrés.

L'évènementiel

Le SMBVAS se tourne de plus en plus vers l’organisation d'évènements pour sensibiliser les divers publics cibles : colloques thématiques pour les élus, journées grand public comme la Fête de la Nature, visites terrain pour la profession agricole, etc.

Les outils

Au fil des années, le SMBVAS s'est doté d'outils à vocation pédagogique afin de rendre lisibles au plus grand nombre les enjeux de la gestion des inondations, de l'eau et de l'aménagement du territoire.